20 juillet 2016

 

Nicely .

Libellés :


06 juin 2016

 

Danse et mathématiques .

Libellés :


13 mai 2016

 

Décès de François Morellet, artiste géométrique .


















Ci-dessus,tableau de droite :
Répartition aléatoire de triangles
suivant les chiffres pairs et impairs
d'un annuaire de téléphone, 1958.


François Morellet est un artiste contemporain français peintre et sculpteur, né en 1926 à Cholet Maine-et-Loire et mort le 11 mai 2016 .
Il est considéré comme l’un des acteurs majeurs de l’abstraction géométrique de la seconde moitié du vingtième siècle et un précurseur du minimalisme.Dès la fin des années 1940, la peinture de François Morellet s'efforce d'évacuer la subjectivité individuelle en obéissant à des préoccupations collectives. Après une courte période figurative,il amplifie cette évolution vers un art délivré de tout romantisme en choisissant l'abstraction,sous l'influence de Pierre Dmitrienko : il adopte alors un langage géométrique très dépouillé, marqué par l'exemple de Mondrian composé de formes simples (lignes, carrés, triangles), dans un nombre limité de couleurs, assemblés dans des compositions élémentaires sur deux dimensions.
L’application rigoureuse des notions de géométrie, apporte au fil des années une approche spatiale qui le situe d’emblée à l'avant garde de l'Art concret ou Art minimal.
Après 1970 débute pour lui une période marquée par la création d'œuvres de plus en plus dépouillées, qui jouent avec leur support et l'espace qui les environne.


Source : Wikipédia

Libellés : ,


11 mai 2016

 

Mathématiques et langue française .

Ce n'est pas parce que l'école de mathématiques française est influente qu'elle peut encore publier en français ; c'est parce qu'elle publie en français qu'elle est puissante, car cela la conduit à emprunter des chemins de réflexion différents.

Lafforgue

Libellés :


25 avril 2016

 

Pétition pour l'abrogation de la réforme du collège !

Je demande l'abrogation du décret n°2015-544 du 15 mai 2015 portant réforme du collège

17 avril 2016

 

Autre lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem sur la réforme du collège .

Madame la Ministre, 

 J’ai conscience de l’importance et de la complexité de la mission qui vous incombe et qui vous honore : refonder l’Ecole de la République. Je respecte la sincérité de vos convictions ainsi que la détermination de votre engagement. Je n’ai pas non plus oublié vos interventions à l’Assemblée nationale lorsque, secrétaire d’Etat à la condition féminine, vous animiez des débats de haute volée et défendiez des lois en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes. Mais aujourd’hui, je me sens profondément meurtri par l’état de tension extrême dans lequel se trouve notre Ecole. De partout, montent des clameurs, des critiques et des plaintes, de la part des enseignants et des cadres de l’Education nationale. Force est de constater que cette réforme du collège, au lieu de renforcer le pacte républicain, ne fait que l’éroder chaque jour un peu plus.

 C’est pourquoi, Madame la Ministre, en ma triple qualité de professeur, de père et de citoyen, je vous conjure de suspendre sans délai cette réforme et de renouer le dialogue avec les enseignants. Car on ne peut rien bâtir de solide ni de durable dans l’urgence. On ne peut rien construire de positif ni de serein dans le conflit.
 L’avenir de l’Ecole de la République est une cause commune qui mérite qu’on se batte pour la faire avancer. S’il faut réformer l’Ecole – et c’est assurément une absolue priorité ! -, alors réformons-la ensemble ! 
Réformons l’Ecole avec les enseignants, et non pas contre eux.


La suite est ici

Libellés :


13 avril 2016

 

Lettre à NVB :


Isbergues, le 16 mars 2016 

 Madame le ministre,

 En septembre 2016, je franchirai les portes de ma classe pour la 25e année… Cela aurait pu être un bel anniversaire, n'est-ce pas ? Vingt-cinq années au service de mes élèves, latinistes, pour la plupart… Oui, je suis professeur de lettres classiques… Enfin, j'étais… 
J'aurais pu envisager cette rentrée avec joie comme je le fais depuis 25 ans… Mon métier, une vocation, une passion… Mais ça, c'était avant… 

Avant que vous ne décidiez cette abjecte réforme du collège et la mort programmée de mon enseignement.
 À vous qui portez cette réforme et la défendez, à vous qui prônez la réussite pour tous et déclarez la fin de l'élitisme au nom de l'égalité pour tous, à vous qui entendez défendre les valeurs de la République, je veux raconter l'histoire d'une enfant de l'École de la République, je veux raconter l'histoire de 25 ans de carrière au service de cette École de la République. Je veux raconter mon histoire et ma vocation, que vous êtes en train de détruire.

La suite est ici

Libellés :


21 mars 2016

 

Schola delenda est ?



Motion sur la politique éducative du gouvernement par l'Assemblée générale . 
(Samedi 19 mars 2016)

 L'Association des Professeurs de Lettres réunie en assemblée générale s'élève solennellement contre l'œuvre de démolition menée tous azimuts depuis plusieurs mois. Elle constate en effet la convergence de politiques conduites de manière autoritaire par le gouvernement qui se montre hermétiquement fermé à la concertation avec les associations comme aux objections des savants les plus éminents du pays, tient le Parlement à l'écart de décisions qui pourtant impliquent l'avenir de la nation et profère, à propos de la réforme du collège, les affirmations les plus éhontées devant l'opinion publique. 
Ainsi, la réforme de l'évaluation, la mise en place des EPI et les nouveaux programmes scellent la suprématie de compétences transversales et comportementales sur les savoirs disciplinaires qui seuls peuvent élever les enfants confiés à ses écoles à la dignité de citoyens éclairés et qu'elle assujettit aux slogans de la bien-pensance officielle.

....

La suite est ici

Libellés :


11 mars 2016

 

Bruits de chiotte pour rumeurs de cabinet .



Le  ministre a dit "bruits de chiotte"  alors qu'il s'agissait de rumeurs de cabinet:  
Une enseignante lui répond par une lettre ouverte:

La lettre complète était ici samedi matin mais elle a disparu en quelques heures 

Elle est encore là

Ci-dessous le début de la lettre :

« Madame la ministre,

 Mes élèves à moi apprennent à dire « wesh », « nique », « encule », « salope » dès le primaire. 
Mes élèves à moi grandissent très souvent dans des familles où les parents ne parlent pas français, et où le summum de la réussite consiste à passer manger chez KFC. 
Mes élèves à moi n’écoutent pas Boris Vian et Desproges, ignorent l’existence de Bach et Mahler. 
Mes élèves à moi n’ont droit qu’à Booba, La Fouine, Orelsan et Gradur.
Mes élèves à moi doivent passer dix minutes sur chaque vers de Du Bellay pour espérer comprendre quelque chose. Parce que leur référentiel principal, c’est Nabila et Touche pas à mon poste.
Mes élèves à moi poussent dans un environnement où les filles doivent dès la 6eme s’habiller et se comporter en bonhommes, ou se voiler, si elles veulent avoir la paix.
Mes élèves à moi découvrent le porno bien avant d’avoir la chance de rencontrer Balzac.
 Nos élèves, madame la ministre, comprennent que s’ils veulent s’en sortir, accéder aux postes que leurs talents et un travail acharné leur feraient mériter, ils doivent d’abord se défaire de leur codes vestimentaires et langagiers, découvrir les pronoms relatifs, atteindre le pluriel et le passé simple, se reposer sur le subjonctif. 
Ils savent, croyez-moi, madame, que si je m’escrime à leur faire répéter dix fois une phrase avec la bonne syntaxe et le ton juste, c’est parce que je refuse que nos lâchetés et nos faiblesses fassent d’eux ce que la société imagine et entretient : des racailles, des jeunes privés d’avenir car privés d’exigences, de langue, de style, de beauté, de sens, enfin. 
 ....  ....

Libellés :


30 novembre 2015

 

Concours Alkindi .

Alkindi, c’est quoi ?
 Alkindi est une nouvelle compétition qui porte sur la cryptanalyse : l’art de déchiffrer les codes secrets. C’est un concours qui s’adresse à tous les élèves de seconde. Le concours comporte quatre tours : – Le premier tour est une épreuve de 45 minutes sur ordinateur, à laquelle on peut participer seul ou par binôme. Il s’agit d’une série de problèmes interactifs. Chaque problème existe en version facile, intermédiaire et difficile. Tout problème résolu débloque de nouveaux énoncés. Plus on répond à des questions, plus on marque des points. – Les trois tours suivants ont une forme différente. Ce sont des épreuves en temps long (1 à 3 semaines) auxquelles on participe par équipe de 1 à 4 personnes. À chaque tour, il faut déchiffrer un nouveau message secret. – Après chaque tour, un classement est effectué et les 50 % équipes les mieux classées sont sélectionnées pour participer au tour suivant. La participation au concours est entièrement gratuite. Objectifs Aujourd’hui, les questions de sécurité des données sont un des enjeux majeur de notre société, que ce soit pour protéger les transactions bancaires ou garantir la protection de la vie privée. Tout cela est rendu possible grâce aux mathématiques et à l’informatique. Nous souhaitons faire découvrir aux lycéens cette application très concrète des mathématiques, qui joue un rôle énorme dans leur vie quotidienne. Nous voulons leur montrer qu’il est possible de prendre du plaisir en faisant des mathématiques. Enfin, nous souhaitons les sensibiliser à la question importante de la sécurité de l’information. Ce concours rentre dans le cadre de la Stratégie mathématiques et du plan École numérique du Ministère de l’Éducation nationale.


Je n'ai jamais fait de crypto. C'est grave ? 
Pas du tout. Au contraire, c’est le principe ! Ce concours s’adresse à des gens qui n’ont jamais fait de cryptanalyse. Lors de l’épreuve en temps limité, toutes les informations nécessaires seront contenues dans le sujet.
 Est ce que c'est difficile ? 
Le concours est accessible pour tous les élèves de seconde. Lors de la première épreuve, ouverte à tous, chaque question comporte trois niveaux de difficulté. Ainsi, chaque participant peut s’amuser à résoudre des défis adaptés à son niveau. La difficulté augmente lors des tours suivants 
Mais il faut quand même être bon en maths ? 
Pas nécessairement. Si vous avez réussi le brevet c’est que vous avez un niveau en mathématiques suffisant pour pouvoir répondre aux questions.
 Alors qu’est-ce qu’il faut savoir ? 
Il n’y a pas de prérequis autres que le programme de collège. Venez avec l’esprit ouvert, faites preuve de logique et suivez les consignes.
 Et surtout amusez vous !

PS :
Al Kindi est un savant arabe du IXe siècle qui s’est intéressé à de nombreuses sciences allant de la géométrie, à la médecine et à la chimie. Dans le « Manuscrit sur le chiffrement des messages cryptographiques » il explique comment casser les meilleurs codes connus à son époque, à l’aide de la technique de l’analyse de fréquence. C’est la première trace connue de cryptanalyse. Par conséquent, il est considéré comme l’un des fondateurs de la discipline.

Libellés : ,


23 novembre 2015

 

Libellés :


03 novembre 2015

 

Eloge des mathématiques .

Présentation de l'éditeur :

Pourquoi entreprendre un éloge des mathématiques lorsque l'on soutient, comme Alain Badiou, que toute philosophie est avant tout une métaphysique du bonheur, ou bien qu'elle ne vaut pas une heure de peine ?
Quel lien peut bien exister entre mathématiques et bonheur ?
C'est précisément l'enjeu de ce dialogue, qui se présente comme une introduction très accessible à ce que sont les mathématiques, et explore l'influence décisive qu'elles ont toujours exercée sur les plus grands philosophes.
Loin d'être l'exercice ingrat et vain qu'on imagine, les mathématiques et la logique sont d'irremplaçables guides pour se défaire des opinions dominantes et rendre possible un accès aux vérités, ou à quelque expérience humaine dont la valeur soit absolue. 
Voilà pourquoi les mathématiques pourraient bien être le chemin le plus court pour la vraie vie, laquelle, quand elle existe, se signale par un incomparable bonheur. 

Biographie de l'auteur 
Philosophe, professeur émérite à l'École normale supérieure, Alain Badiou est un des philosophes français les plus connus et étudiés à l'étranger, notamment aux États-Unis. Il a publié chez Flammarion, dans la collection Café Voltaire, Éloge de l'amour et Éloge du théâtre.
Gilles Haéri est éditeur, ancien élève de l'école Centrale Paris et agrégé de philosophie

Libellés : ,


16 octobre 2015

 

Sans trucage .



Libellés : , ,


20 juin 2015

 

Pour une vraie égalité des chances .

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE
 adoptée à l’unanimité de ses membres dans sa séance du jeudi 11 juin 2015 :


 L’Académie française, qui a fait part au Président de la République de ses réserves sur les projets de réforme du collège et des programmes d’enseignement présentés par le gouvernement, considère que l’ensemble de ces projets n’est pas satisfaisant.

 1. La réforme d’ensemble concerne à la fois la réforme des programmes d’enseignement de la fin du primaire et du collège, qui sont encore en consultation, et la réforme du collège qui a fait l’objet d’un décret et d’un arrêté sans que les programmes enseignés soient définis. Il y a là un défaut de structure qui interdit la compréhension et dissimule la logique même des réformes proposées.

 2. L’Académie déplore que l’ensemble de la réforme repose sur deux principes implicites : l’affaiblissement des disciplines fondamentales et le bouleversement du calendrier d’acquisition « des connaissances et des compétences », c’est-à-dire leur remplacement au profit de thématiques interdisciplinaires.

...

La suite est ici

Libellés :


24 mai 2015

 

Décès du mathématicien John Nash .

Le mathématicien américain John Forbes Nash, est mort samedi 23 mai avec sa femme, Alicia Nash, dans un accident de la route sur la côte est des Etats-Unis .

John Forbes Nash  (né en1928) est un économiste et un mathématicien américain qui a travaillé sur la théorie des jeux, la géométrie différentielle, et les équations aux dérivées partielles. Il a partagé le Prix  Nobel d'économie en 1994 avec Reinhard Selten et John Harsanyi pour leurs travaux en théorie des jeux.

À l'aube d'une carrière mathématique prometteuse, John Nash a commencé à souffrir de schizophrénie. Il a appris à vivre avec cette maladie seulement vingt-cinq ans plus tard.
Sa vie fut racontée dans le film Un homme d'exception" réalisé en 2001 par Ron Howard .

John Nash et un autre mathématicien Louis Nirenberg, décrits comme «deux géants du XXe siècle» de la discipline, s'étaient vu attribuer, le 25 mars dernier, le prix Abel de mathématiques.

Libellés :


02 mai 2015

 

Le problème de Freudenthal.

J'ai retrouvé l'énigme célèbre qui a probablement inspiré le problème dit singapourien qui a "fait le buzz" sur internet au mois d'avril dernier .

Problème de Freudenthal :
On choisit deux entiers X et Y, avec 1 < X < Y et X + Y ≤ 100. 
On indique à Patricia le produit P de X et Y. 
On indique à Sylvie la somme S de X et Y. 
Le dialogue est alors le suivant : 
Patricia : « Je ne sais pas quels sont les nombres X et Y. » 
Sylvie : « Je savais que vous ne connaissiez pas X et Y. » 
Patricia : « Eh bien alors, maintenant, je connais X et Y. »
Sylvie : « Eh bien, moi aussi je les connais maintenant. » 
Trouvez X et Y.

Ce problème parut pour la première fois en néerlandais en 1969 dans la revue Nieuw Archief voor Wiskunde  
dont Freudenthal était rédacteur de la rubrique " problèmes " .
Hans Freudenthal (17 septembre 1905 – 13 octobre 1990) était un mathématicien  allemand, naturalisé néerlandais, spécialiste en topologie algébrique, mais dont les contributions ont largement débordé ce domaine .

La solution se trouve sur la page Wikipédia de Freudenthal.

Un article intitulé " l'incroyable problème de Freudenthal" a été publié par Jean Paul Delahaye (Professeur d'informatique à l'Université des Sciences et Technologies de Lille) sur le site Interstices en 2008 .

Libellés :


18 avril 2015

 

Vous avez dit problème singapourien ?

Nos fantastisques " journalistes" ont tous titré, comme ici, par exemple :
Réussirez-vous à résoudre ce problème de maths singapourien
ou là:
Le problème de maths venu de Singapour qui agace internet
 
(mais aussi sur le monde.fr, le point.fr, l'express.fr, etc...)
que le problème qui a fait le buzz sur la toile ces derniers jours, était une création de Singapour et leurs articles laissent croire que les élèves de Singapour seraient géniaux, comparé aux élèves occidentaux.

Voici ci dessous le même type de problème, posé sous une forme légèrement différente et  nettement plus difficile, à mes élèves de terminale en 2007 :
C'est ici sur le blog 

Enigme pour les vacances (pour les élèves de terminale)

Klomac et Barriton jouent avec Toutrouge. Ils lui demandent de choisir deux nombres entre 2 et 100. Toutrouge tend un papier à Klomac en lui indiquant qu'il s'agit de la somme de ces deux nombres. Puis il tend un papier à Barriton avec le produit de ces deux nombres. Suit un discours étonnant:
B : Ce produit ne me permet pas de déterminer quels sont ces deux nombres.
K: Je le savais!
B: Alors je connais ces 2 nombres.
K: Dans ce cas, moi aussi!
Quels sont ces deux nombres ?


Pour comparer, voir mon post précédent, ici

Libellés : ,


17 avril 2015

 

Régis Debray : "La réforme du collège, un progressisme pour les nuls"

"La réforme du collège montre bien la myopie de nos dirigeants. L'élimination mal camouflée du latin-grec, noyé dans 'l'interdisciplinaire', oublie le fait que le secondaire, c'est d'abord la discipline. L'interdisciplinaire ne peut venir qu'après, dans le supérieur : mettre le toit avant les fondations, c'est détruire d'avance la maison. Cette fausse réforme applique au domaine scolaire la vision du monde de notre classe dirigeante. Elle est dépourvue de conscience historique, élevée dans la superstition de l'économie et des finances, vouée au culte exclusif du chiffre et du quantitatif. Les réducteurs de têtes viseront ensuite la littérature et le français, patois folklorique – le tout-économie va avec le tout-anglais –, et l'histoire sera réduite à la portion congrue.
 M. Moscovici communique déjà par lettres en anglais avec M. Sapin.
...
La suite est ici

Libellés :


14 avril 2015

 

Puissance de Facebook .

Je me souviens d'avoir posé ce problème de logique (ou une variante quasi-similaire) à mes élèves il y a au moins une bonne dizaine d'années . Quelques bons élèves avaient été intéressés et l'énigme avait été transmise à quelques frères ou soeurs  mais le problème n'avait pas fait le tour du lycée .

Le 12 avril dernier, un présentateur de la chaîne télévisuelle Channel 8, à Singapour, poste sur sa page Facebook la photo du même problème de mathématiques.
Elle va finir par causer un débat mondial sur internet.

Albert et Bernard sont devenus amis avec Cheryl et ils veulent connaître le jour de son anniversaire. Cheryl leur a donné une liste de 10 dates possibles. 
 – le 15, 16 ou 19 mai – le 17 ou 18 juin – le 14 ou 16 juillet – le 14, 15 ou 17 août .
 Cheryl communique séparément et respectivement à Albert et Bernard le mois et le jour de son anniversaire. 
 Albert dit : "Je ne sais pas quand est l’anniversaire de Cheryl, mais je sais que Bernard ne sait pas non plus." 
 Bernard  : "Au début je ne savais pas quand est l’anniversaire de Cheryl, mais maintenant je sais." 
Albert réplique : " Dans ce cas je sais aussi quand est son anniversaire. "

 Quelle est la date de l’anniversaire de Cheryl ?

Libellés : ,


01 avril 2015

 

Tiens Goldman, tiens Laroque !

Voir  ici

Libellés : ,


This page is powered by Blogger. Isn't yours?